Le succès des concerts en ligne : le cas du groupe BTS

La crise sanitaire de la COVID-19 a bouleversé de nombreuses industries et particulièrement celle de la musique. Les salles de concerts sont fermées depuis près d’un an. Les artistes s’adaptent et se mettent donc en scène sur internet. Quels sont les moyens de communication mis en place pour garder le contact avec son public ? Entretien avec Manon, étudiante en licence 2 Psychologie et fan du groupe pop Hip-Hop BTS. Elle a assisté à deux concerts en ligne organisés par le septuor sud-coréen.

© Big Hit Entertainment BTS MAP OF THE SOUL ON:E – Facebook bangtan.official

L’industrie musicale résiste à la crise

Le streaming musical avait connu une baisse significative pendant les premiers mois de confinement en mars 2020, en cause, les nombreux confinements qui ont eu un impact sur les usages et pratique d’écoute. Plus d’un an après, l’industrie de la musique semble résister à cette crise qui perdure. Selon le rapport global de la musique enregistrée en 2020 de l’IFPI (Fédération internationale de l’industrie phonographique ), les revenus mondiaux ont augmenté de 7,4%. Avec une augmentation de 18,5% des abonnements en streaming. Qu’en est-il de la scène évènementielle ?

Le cas du groupe BTS

Après le report de leur quatrième tournée mondiale « Map of the Soul Tour » qui devait débuter le 18 avril 2020, le plus grand vendeur de disques dans le monde en 2020 a offert à son public deux sessions de rediffusion d’anciens concerts. Le « Bangbangcon », les 18 et 19 avril 2020 et plus récemment le « Bangbangcon21 », qui a eu lieu le 17 avril 2021. L’évènement a été diffusé gratuitement en ligne sur leur chaine YouTube BangtanTV.

Entre temps, à la suite du succès de cette première rediffusion, le groupe a donné son premier concert payant en live le « Bang Bang Con : The Live », le 14 juin 2020. Ils gagnent d’ailleurs avec ce concert le MTV Europe Music Award pour la meilleure performance en ligne. Et c’est pas fini, le groupe a rapidement enchainé avec « Map of The Soul ON :E » le 10 octobre 2020, un concert avec un budget conséquent et l’utilisation de technologies de pointe telle que la réalité augmentée et réalité étendue (“extended reality” en anglais, XR). Ce dernier, réunira près de 756.000 téléspectateurs du monde entier.

Utilisation de la réalité augmentée et étendue lors du concert en ligne de BTS : Map of the Soul ON :E © Big Hit Entertainment

Les pratiques d’écoute depuis la crise sanitaire

Manon a assisté aux concerts « Bang Bang Con : The Live » et « Map of The Soul ON :E », elle nous raconte son expérience. Avec la fermeture des universités, sa pratique d’écoute de la musique en streaming a baissé, mais pas son intérêt pour le groupe ! « Je pense que j’en écoute moins, quand j’allais à la fac, j’avais 1 heure de train et après 30 à 45 minutes de tram pour l’aller. Puis je recommence pour le retour. Donc j’ai entre 3 et 4 heures de trajet par jour quand je vais à la fac. » L’une des raisons avancées par Aurélien Hérault, directeur de la recherche chez Deezer est que « la musique à la particularité d’accompagner une autre activité ». C’est le cas de Manon qui l’écoute le plus souvent lorsqu’elle dessine : « Quand je dessine, c’est là où je vais en écouter le plus longtemps, sans m’arrêter et que je ne suis pas dans un transport. Je peux dessiner pendant 2h, 2h30, je vais mettre ça sur mon enceinte… »

Concert en présentiel et concert sur internet, c’est quoi la différence ?

« Avant BTS je ne voyais aucun intérêt au concert », après avoir assisté aux concerts du groupe le 20 octobre 2018 à Bercy et les 7 et 8 juin 2019 au Stade de France, Manon a trouvé un intérêt pour les concerts (à l’ancienne). « Le plus ça reste l’ambiance, l’image des artistes en eux-mêmes. À Bercy j’étais assez proche d’eux. Pour le Stade de France, c’est pas pareil, parce que peu importe ou t’es placé t’es très loin. Du coup j’y suis pas allée avec le même état d’esprit, mais avec l’idée de me dire il va y avoir de l’énergie dans la salle, ce qui m’intéressait, c’était de retrouver cette ambiance-là. » Selon Manon, c’est aussi un lieu de rencontre, et d’échange social : « C’était vraiment festif, à partir du Stade de France je connaissais plus de monde sur Twitter, j’avais plus de gens à rencontrer etc… pour le coup, c’est vraiment l’occasion aussi de rencontrer du monde ».

Le contact avec les gens autant que les artistes semblent être une part non négligeable à l’expérience d’un concert en présentiel. « Pour le coup ça change quelque chose dans le sens où l’évènement principal, c’était le concert, c’est le plat de résistance. Mais du coup avant il y avait plein d’entrées et pleins de desserts (…) pouvoir rencontrer des gens avec qui je parlais depuis au moins 1 an, j’avais hâte de voir tout le monde ».

Une ambiance connectée, mais des contraintes techniques

Pour les concerts en ligne, Manon a assisté au « Bangbang Con live » comme dit précédemment, elle évoque les différences notables entre avec son expérience d’un concert en présentiel : « J’ai bien aimé même si c’est difficile de se dire que c’est en direct quand c’est à travers un écran et que c’est pas juste une vidéo que tu regardes en fait… ». Pour pouvoir accéder à ce concert il fallait cette fois-ci acheter sa place, chose que Manon a fait mais aussi faire face à certaines contraintes techniques : « J’ai payé mon billet, j’ai dû le payer 18 euros sur Weverse avec des remises, mais à l’époque j’avais pas la fibre, ça me retenait des fois d’acheter, car le jour J je capterai pas, je pourrai pas regarder. Je me suis dit je le prends comme il y avait la rediff, si ça marche, ça marche, sinon il y a la rediffusion. »

Les 7 musiciens ont performé dans plusieurs décors alloués par leur label © Big Hit Entertainment BTS BANG BANG CON The Live – Facebook bangtan.official

Et niveau ambiance, comment c’est de passer d’un concert en présentiel à un concert sur internet ? « C’était une façon virtuelle de regarder le concert avec les personnes que j’aime bien sur Twitter. Pour le coup les réseaux sociaux ont eu ce côté « ré unificateur ». C’était sympa, tu voyais tout le monde réagir au même moment, c’était fédérateur. » L’un des outils de communication mis en place par la production, qu’on peut considérer comme fédérateur, était la présence d’une carte interactive qui permettait aux fans du monde entier qui assistaient au concert d’être localisés : « Tu pouvais voir le nombre de personnes connectées par rapport aux continents. »

En outre, l’ambiance ne semble pas être impactée selon Manon, bien que le concert soit vécu à distance, et différemment. Pour favoriser l’expérience des fans téléspectateurs, le label a aussi investi sur des outils de diffusion innovants.

Les outils numériques au service de la performance

En plus de la carte interactive, le label du groupe avait mis en place un système de « multi-views », traduit grossièrement multiples vues. Il utilise plusieurs caméras pour avoir des angles différents pendant le show. Ce système était proposé à un prix plus important pour les spectateurs le souhaitant : « Il y avait plein de points de vue différents, moi je les utilise pas (…) ça m’intéresse pas des masses, j’aime bien le truc basique ».

Comme lors des tournées habituelles, le « Map of the Soul ON:E » fut organisé en ligne dans le cadre de la promotion d’un album, le dernier en date à l’époque « Map of the Soul : 7 » sorti le 13 février 2020. Il devait à l’origine faire partie de la série d’albums joués pour la tournée mondiale annulée (Map of the soul). Un critère non négligeable pour les fans : « Ce qui m’a convaincue, c’était le fait que c’était entièrement inédit, c’était que des chansons que j’avais super envie de voir en concert. J’étais très curieuse de la mise en scène, j’étais plus axée sur le concert en lui-même, les performances vocales. La mise en scène globale, les tenues, comment ils allaient faire en sorte de retranscrire l’ambiance de la chanson… »

 « J’avais envie de retrouver cette pseudo ambiance de concert »

Le pari semble réussi, les labels de musique se sont approprié la scène musicale en ligne, grâce à des outils numériques et de communication souvent associés à la télévision. Bien que le streaming en direct se démocratise déjà, comme nous avons pu le voir avec l’émergence des nouveaux acteurs de la communication sur Twitch. L’enjeu est de pouvoir offrir aux spectateurs, un spectacle aussi réaliste qu’il l’aurait été en présentiel. « Les concerts en ligne, tu vois très bien, mais au niveau du son, c’est pas la même chose que lorsque tu y es ». Avec notamment des technologies innovantes telles que la réalité augmentée et la réalité étendue. C’est deux outils permettent à la fois de combiner des « éléments réels et virtuels avec divers niveaux d’interactivité avec et entre ces éléments ».

BTS échange avec ses fans directement en visioconférence © Big Hit Entertainment BTS MAP OF THE SOUL ON:E – Facebook bangtan.official

Le concert en ligne, une pratique qui tend à se démocratiser ?

Avec le succès des concerts en ligne tels que ceux du groupe BTS. Il est intéressant de s’interroger sur l’avenir des concerts sur internet. Seront-ils amenés à prendre plus en plus de place même après la reprise des festivals et des évènements en présentiel ? « Je pense que c’est une bonne idée, et qu’il aurait fallu ne pas attendre la Covid pour ça… pas forcément faire que des concerts en ligne, je sais pas au niveau du budget ce que ça peut représenter mais le principe d’avoir le concert en live qui se déroule et pour tous les gens qui n’ont pas pu y aller, avoir le concert en ligne. » Seul le temps nous le dira, en attendant la musique ne semble pas faire de moins en moins d’adeptes, elle s’écoute maintenant sous toutes ses formes. « Je pense que c’est dans l’ère du temps, c’est quelque chose qui utilise des nouvelles technologies donc c’est une suite logique, c’est une nouvelle façon d’appréhender la musique ».

Kenza M

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *